Faut-il fermer nos frontières à l'immigration ou fixer des quotas ?

Accueil Forums Le Grand Débat : notre démocratie Faut-il fermer nos frontières à l'immigration ou fixer des quotas ?

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par  A.Guyetant, il y a 2 ans et 7 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #73

    MBridault
    Participant

    Il est bien sûr évident de continuer d’accueillir ceux qui fuient les guerres et les persécutions et qui viennent se réfugier chez nous.
    Il y a un phénomène d’immigration de plus en plus important dans le monde, et il serait irresponsable de se voiler la face et de croire qu’il sera possible de l’endiguer par des murs ou des fermetures administratives de frontières. Ce phénomène va certainement s’intensifier avec le dérèglement climatique, et il y aura même, à l’intérieur de notre territoire français, des déplacés climatiques dont il faudra s’occuper. Il faut donc trouver ensemble les moyens de les intégrer. Le premier effort à faire est de bâtir des logements (en plus de ceux dont beaucoup de nos concitoyens ont besoin). Un moyen économique de réaliser cela serait de transformer tous les bâtiments inutilisés dont l’État ou certaines grosses collectivités sont propriétaires. Ensuite, il faut créer des structures d’accueil décentes, avec les associations et les services sociaux, pour les préparer à cette intégration, par la langue et par l’éducation civique (connaissance de nos lois et apprentissage du vivre ensemble). Il n’est pas sain de parler de quotas à propos d’êtres humains, mais on peut admettre que la mise en place de leur accueil peut prendre un certain temps et qu’il faudra réguler raisonnablement leur arrivée. Par contre, il est impératif de pousser nos partenaires à faire le même travail que la France dans ce sens et d’en prendre leur part. On ne pourra pas y arriver seuls.

  • #81

    A.Guyetant
    Participant

    Il faut continuer à accueillir des migrants et les accueillir dignement et favoriser leur intégration. C’est une une question de « Fraternité » d’assistance à personne en danger …
    Mais c’est aussi dans notre intérêt. D’une part le taux de natalité baisse en France, même si pour notre pays il reste élevé. Dans les décennies futures ont aura besoin de main d’œuvre.
    D’autre part, fermer notre porte aux ressortissants du sud, c’est se préparer des conflits à venir.
    Naturellement une régulation est nécessaire. mais elle ne doit pas être aveugle elle doit rester humaine.

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.